À propos…

Florent Tafani

Animal totem : le loup (j’ai fait un test sur Psychologies, source fiable ?). J’aimerais fonder un parti politique : le FMI, acronyme pour Fabricants de Mondes Imaginaires.

… du tenant des lieux

Florent Tafani, âge légal pour écrire des affaires illégales. Noue une passion malsaine pour de l’humus aux oignons caramélisées, n’a pas apprécié qu’on le prenne pour un con lors de la saison 8 de Game of Thrones et voue un culte éternel à la série télévisée Mad Men. Parmi ses livres préférés : Bonjour Tristesse, Bilqiss et beaucoup d’autres. Ajoute à toutes ces névroses, beaucoup de temps perdu à manger et à bailler aux corneilles et de l’écriture à n’en plus finir.

… de ce que je fais

De la communication et du marketing

Précisément pour l’école nationale de l’humour au Canada. Je te vois venir, non, je ne suis pas payé pour faire des blagues, mais bien payé pour les vendre ! C’est un travail qui réunit des thèmes qui me tiennent à coeur : transmission, pédagogie, humour, sensibilisation.

De la production cinématographique

Notamment des courts-métrages que j’ai portés de bout en bout et abordent des sujets sensibles comme la maladie à l’adolescence (un thème assez récurrent dans mes oeuvres personnelles), j’ai également travaillé en télévision et sur des projets de scénarios avec une productrice où j’agissais comme conseiller junior en écriture.

… de ce que tu vas trouver ici

Un blog c’est un peu comme un journal intime, on ne veut pas vraiment le cacher car on aimerait qu’il soit lu. Voilà pourquoi je me lance dans cet exercice nouveau, probablement que cette description évoluera avec le temps et selon mes aspirations.

J’y partagerai principalement, mais pas que, des pensées sur l’écriture, sur les histoires que je suis en train d’écrire, de penser, de rafistoler, d’imaginer, de corriger. Il y aura des billets sur des oeuvres qui m’ont marqué, que ce soit des livres ou autre. Et dans tout cet embrouillamini, j’y mettrai parfois mes bisbilles existentielles avec moi-même, car on va se le dire, cette décennie va nous fournir beaucoup de contenu.

Je vous souhaite une bonne navigation, au plaisir de se recroiser autour des mots !

F